Actualités de Marx

11e Rencontres : « Actualités de Marx et nouvelles pensées critiques » du 28 novembre au 1er décembre à l’Université de Bordeaux & à SciencesPO Bordeaux

Après des rencontres très riches autour de l’idée de (R)évolution(s), dans un contexte social et politique extrêmement stimulant, nous poursuivons nos travaux. Environ 150 personnes ont participé aux 11éme rencontres à l’Université de Bordeaux, site Montesquieu et site de La Victoire, à Sciences_Po Bordeaux, et à la Salle de Conférence au 15 rue Furtado à Bordeaux. Tous les textes des contributions seront bientôt accessibles sur notre site. Une partie est déjà disponible ci-après. Une publication est envisagée ! Vive les 12éme rencontres « Actualités de la Pensée de Marx et Nouvelles Pensées Critiques ». Merci encore à toutes celles et ceux qui ont contribué à la réussite de ces rencontres, ainsi qu’a l’Université de Bordeaux, Sciences_Po Bordeaux et la Fédération du Pcf33 d’avoir accueilli une fois encore cette initiative.

20181129_102120_web

Amphi Manon Cormier, Site Montesquieu Université de Bordeaux

20181130_141948_web

Amphi Eleanor d’Aquitaine Sciences_Po Bordeaux

20181130_201305_web

Amphi PITRES Place de la Victoire, Université de Bordeaux

20181201_143012_web

Salle de Conférences 15 Rue Furtado à Bordeaux

Nos initiatives sont à « entrée libre », mais nous avons des frais pour les réaliser. Pensez à renouveler votre cotisation ou votre soutien financier. Merci d’avance !

2018_2019_Cotisation_Soutien

Quelques textes des contributions effectuées aux 11éme rencontres :

Fabien TARRIT, économiste, Université de Reims Champagne-Ardenne (REGARDS EA 6292) « Marx, 200 ans, un auteur de l’émancipation, un auteur pour la Révolution »,

Marx_Tarrit

20181130_112819_web

– Vincent TACONET, Professeur de Lettres Classiques, « Victor HUGO : Réforme et Révolution »

HUGO RéVOLUTION 2

20181129_110831_web

– Thierry BRUGVIN, Sociologue, « L’écosocialisme autogestionnaire : un projet révolutionnaire ? »

Communication Espace Marx 20 nov 2018 Thierry Brugvin

20181130_141920_WebThierryBrugvin

A gauche du porteur du micro…..

– Pierre ZARKA, Homme politique, Ancien Directeur du Journal l’Humanité, « Gratuité et rapports sociaux »

bordeaux.gratuité_Zarka

Pierre Zarka

– Jean-Paul SCOT, Historien, « Actualisation de la stratégie de l’évolution révolutionnaire à l’époque de la mondialisation capitaliste et de l’urgence de l’éco-communisme »

Actualisation de l’évolution révolutionnaire

20181130_162145JeanPaulScott

– Michel BARRILLON, Maître de Conférences (Aix Marseille Université), « La forme-sujet dans la société marchande : Du capitalisme Œdipien au capitalisme narcissique »

Barrillon_Bordeaux 2018_Capitalisme narcissique

20181129_094008WebBarrillon

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Révolution: tel est l’axe central autour duquel nous avons invité à réfléchir et à proposer des contributions cette année. Ce sera l’occasion de « commémorer », de célébrer avec le recul et l’enthousiasme nécessaires le bicentenaire de la naissance de Marx, le 170 e anniversaire de la parution du Manifeste du parti communiste, ce livre politique le plus diffusé au monde, reconnu par l’UNESCO depuis 2014 comme faisant partie du patrimoine de l’humanité!

Ce qui importe par-dessus tout, c’est que nos actions, nos pensées revivifient cet héritage, c’est que nous tournions nos regards et nos analyses vers ce qui peut nourrir dans l’histoire et dans notre expérience notre « nostalgie d’avenir », vers ce qui se passe ICI et MAINTENANT.

26 contributions, au cours de 16 séances sur 8 demi-journées….

Contacts et informations : Dominique.Belougne@u-bordeaux.fr

Le programme_Rencontres_2018

Participant-es des Rencontres_Marx_2018

Les participations et les résumés_2018

Appel_contribution_2018

« De quoi (R)évolution(s) est-il le(s) mot(s) ? »

Pour paraphraser le philosophe Alain BADIOU !

 N’est-il pas temps de revisiter ce, ces termes, afin d’entreprendre à la racine des choses, donc avec radicalité, la transformation des rapports sociaux dont notre siècle a besoin pour affronter les nombreux enjeux auxquels nous sommes confrontés : crise écologique, crise économique, crise politique, crise démocratique, crise sociale, crise de la production de richesses et de services,…. ?

Révolution: tel est l’axe central autour duquel nous vous invitons à réfléchir et à proposer vos contributions cette année. Ce sera l’occasion de « commémorer », de célébrer avec le recul et l’enthousiasme nécessaires le bicentenaire de la naissance de Marx, le 170 e anniversaire de la parution du Manifeste du parti communiste, ce livre politique le plus diffusé au monde, reconnu par l’UNESCO   depuis 2014 comme faisant partie du patrimoine de l’humanité!

Ce qui importe par-dessus tout, c’est que nos actions, nos pensées revivifient cet héritage, c’est que nous tournions nos regards et nos analyses vers ce qui peut nourrir dans l’histoire et dans notre expérience notre « nostalgie d’avenir », vers ce qui se passe ICI et MAINTENANT.

Nous comptons sur vous et votre présence lors de nos rencontres de Décembre prochain.

Nous avons besoin d’interroger des expériences révolutionnaires, si locales et si parcellaires ou incomplètes fussent-elles… Nous avons besoin de nous interroger sur le dévoiement du langage révolutionnaire par l’adversaire de classe. Nous avons besoin d’interroger la dialectique révolution /réforme, leur articulation telle qu’a pu la concevoir des Robespierre, Karl Marx, Jaurès, Lénine et d’autres ou de nos jours des Abdullah Öcalan, Evo Moralès, Pierre Laurent, …

Bien sûr, tous les lieux d’initiatives progressistes possibles nous, vous intéressent: l’entreprise, la cité, la vie associative, le mouvement social, la vie artistique, la recherche, l’enseignement etc…

Nous accueillons avec bienveillance et curiosité toutes vos propositions.

  Appel_contribution_2018

                                 &&&&&&&&&&&&&&&&

Les 10émes Rencontres « Nouvelles pensées critiques et actualités de Marx »

Quatre premières contributions écrites des exposés présentés en décembre 2017 :

  • « L’Open Data et de la justice avec ses deux enjeux : ceux du libéralisme et de la loi du marché et celui du « bonapartisme » et des enjeux sécuritaires.« , par Ollivier JOULIN, Juriste, 

Quelle justice sociale, dans ou hors de l’entreprise, quelles libertés démocratiques pourraient s’exercer sans un système judiciaire permettant un exercice effectif des droits ? La « révolution numérique » est annoncée, elle bouleverse tout et promet de bouleverser plus encore : l’économie, le travail, la production, la répartition des richesses, la création monétaire et d’une manière générale, la politique. Mon point de vue, en tant que magistrat, d’ouvrier de la justice si je peux m’autoriser cette dénomination, est d’essayer d’entrevoir ce que cette « révolution » vient ou viendra bouleverser dans la Justice. Il s’agit d’un angle d’attaque, d’un point de vue, sans doute transposable à l’Université, à l’Hôpital, à l’Enseignement. Vous êtes libres de faire les rapprochements.

JUSTICE et INFORMATIQUE_OJoulin

  • « Le capitalisme est-il immoral ? « , par Yvon QUINIOU, Philosophe,

L’idéologie néolibérale dominante, dans le sillage d’Hayek et incarnée aujourd’hui par Macron, tend à masquer l’inhumanité propre au capitalisme et à nier son immoralité foncière. Cette vision été portée au concept par A. Comte-Sponville qui, dans un livre a succès, veut nous faire croire que l’économie capitaliste n’a pas être jugée moralement, qu’elle est amorale. Il faut démasquer ce mensonge qui oublie que ce système est fondé sur l’exploitation du travail humain, qu’il instrumentalise l’homme en vue du profit et qu’il aliène sa personnalité sans compter ses effets délétère sur la nature dont l’homme dépend. Or tout cela ne relève pas de mécanismes automatiques mais de pratiques humaines, qui tombent sous le coup du jugement de la morale telle que Kant l’a formulée. C’est dire que l’analyse critique du Capital que Marx a faite repose aussi sur des valeurs morales universelles, qu’on retrouve dans son projet politique, même s’il lui arrive de le nier.

Le capitalisme et la morale

  •  « Marx et la justice sociale », par Fabien TARRIT, économiste,

La présente contribution, de nature théorique et conceptuelle, se situe à la frontière entre économie et philosophie politique, et vise à s’inscrire dans le débat sur l’interrogation du rapport de la théorie marxiste aux problématiques en termes de justice sociale. La discussion sur Marx et la justice a largement imprégné la philosophie analytique au cours des années 1980 (Geras, Wood, Cohen…), elle a par la suite été réévaluée (Kamolnick, Sobel…). Elle met en évidence ce qui peut être perçu comme un paradoxe, ou du moins une incertitude, dans l’attitude de Marx envers les questions normatives, à savoir celles questions liées à l’élaboration de « recettes pour les marmites de l’avenir ». Nous nous demanderons ainsi quel est le statut de la condamnation du capitalisme par Marx.

Marx et la justice sociale_Fabien_Tarrit

  • « Dominations et travail : survol littéraire » par Vincent TACONET, Professeur de Lettres Classiques,

A l’aide de quelques coups de sonde aléatoires en apparences, nous nous proposons de voir comment la littérature représente et rend présent le monde du travail, la lutte des classes et les rapports de domination, d’oppression, d’exploitation. Nous évoquerons tout d’abord le texte  étonnant de Chrétien de Troyes (12e siècle). Dans son roman Yvain ou le chevalier au lion, il décrit ce qui relève aussi bien d’un atelier d’exploitation textile que d’un camp de concentration ayant le même objet. Nous passerons ensuite brièvement au 17e siècle (La Bruyère) puis au 18e (Diderot) Nous nous attarderons ensuite sur un passage de Stendhal sur la répression, (Lucien Leuwen), des Misérables de Victor Hugo sur la mécanisation et les dégâts de la morale, pour terminer avec un ouvrage récent et décapant rendant compte de l’intérieur de discriminations racistes envers les jeunes noirs athlétiques et en bonne santé: Debout-payé, de Gauz (2015) évoque les déboires, à l’image de ses congénères, d’un travailleur sans papiers arrivant en France en 1990, trouvant la solidarité de ses frères, mais aussi des formes d’exploitation et d’insertion genrées et cloisonnées.

Dominations-littérature

&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Les 10émes Rencontres « Nouvelles pensées critiques et actualités de Marx » à l’Université de Bordeaux, ont eu lieu sur le Campus de Pessac (Montesquieu), les 29, 30 Novembre et le 1er décembre, puis à Bordeaux le 2 décembre 2017.

Le thème général de ces rencontres était cette année : « Justice sociale et égalité démocratique dans et hors de l’entreprise ». Nous avons accueilli 33 contributions.

« La pratique sans théorie est aussi stérile que la théorie sans l’enseignement des pratiques. Avec l’aide d’un marxisme revivifié et de pensées critiques qui constituent un apport indispensable, nous pouvons explorer le champ des possibles. Faisons de ces rencontres, en toute modestie, un temps fort de la réflexion et -surtout- de l’échange, de la mise en commun, pour les nécessaires transformations d’un monde insupportable. »

Le déroulement des 10èmes Rencontres

Les participations et les résumés

 

Programme des Rencontres_2017

Nos 10émes rencontres « Nouvelles Pensées Critiques et Actualités de Marx »  se sont déroulées avec la participation de plus de 120 personnes différentes, et se sont révélées très riches en contenus, en échanges, en controverses et nous l’espérons en fertilisations croisées et en enrichissements mutuels. Notre ami Matthieu MONTALBAN s’est fortement impliqué en tant que discutant, apportant une contribution remarquée à de nombreuses séances. Nous remercions toutes celles et ceux qui ont contribué à la réussite de cette manifestation sous une forme ou sous une autre. Nous rassemblons les textes des interventions dans la perspective d’une publication des actes de ces rencontres.

Quelques photos à l’occasion de cet évènement :

20171201_095330_mes

20171130_154048_mes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités